HISTORIQUE

Au fil du siècle, l’Amicale Laïque
Créer au début du 20ème siècle, en 1913, par Jean Batiste CHAUMEIL et Gérard LALANNE, elle avait pour but de préparer les jeunes garçons à leur futur devoir de conscrit de la république. À côté et en étroite collaboration avec l’École Publique Laïque, l’association dirigée par un comité composé d’instituteurs et de parents d’élèves s’était donné pour objet de participer à la formation de citoyens républicains. Comme cela se faisait un peu partout dans les villages et les villes de la France. Après la « Grande Guerre », l’Amicale Laïque, dont plusieurs membres ne reviendront pas du front, s’oriente de plus en plus vers l’organisation de loisirs pour les élèves hors temps scolaire. C’est le temps des « Patronages du jeudi », des grandes fêtes de gymnastiques tels les lendits, des kermesses de fin d’année pour montrer à l’opinion publique la valeur de l’école république. Tout cela se déroule sous les préaux des écoles, sur les stades et au son des tambours et clairons de la fanfare. Sitôt après la fin de la « seconde guerre », l’amicale Laïque participe avec force aux débats pour la défense de l’École Publique dans lesquels s’engagent instituteurs et parents d’élèves. Les années soixante voient émerger le goût pour les loisirs de toutes sortes. Les responsables de l’association, le plus souvent encore enseignants, s’organisent pour accueillir les premières sections à dominante sportives : Ski, Judo, Patin à roulettes. Des parents passionnés s’investissent, sacrifient soirées, weekend, congés pour organiser initiations, manifestations dans lesquelles se trouvent désormais jeunes et moins jeunes. C’est le temps des bénévoles qui ne regardent pas au temps passé et à l’argent dépensé pour encadrer, accompagner, équiper. À la fin du vingtième siècle, l’Amicale Laïque dénommées « Valence d’Agen » et non plus « Valencienne » ou encore plus simplement ALVA, et riche de plus de 15 sections, certaines n’ayant connu qu’une courte durée de vie. L’ALVA accueille les porteurs de projets, les conseilles, les soutient. Cela lui vaut une bonne image dans l’opinion publique au point que la municipalité de Valence d’Agen lui propose d’emménager dans de nouveaux locaux spacieux et confortables. Ce sont ceux du 29, Avenue de Bordeaux, désormais plus connus sous l’appellation de « MAISOIN DE L’AMICALE ». Un secrétariat, le Dojo, le local « Ski », la salle du Tir à l’Arc, une salle de réunion y trouvent sa place. En 1995, pour prendre en compte les nouvelles activités, l’association se dote de nouveaux statuts et d’une organisation plus rigoureuse. Elle fait appel à des professionnels pour encadrer quelques activités. Avec le vingt unième siècle, une nouvel période s’ouvre. Les couleurs azur et or de l’ALVA rayonnent désormais de toute évidence sur le territoire de la Communauté de Communes des 2 Rives, collectivité qui s’engage de plus en plus à ses côtés. Certains de ses adhérents se produisent partout en France, et même en Europe et sur d’autres continents. Sa devise  » L’essentiel. C’est d’avancer. Ensemble » est fièrement assumée.